LE TROUBLE DU SPECTRE DE L’AUTISME

 

L’autisme est maintenant appelé trouble du spectre de l’autisme (TSA). Il inclut ainsi les enfants autistes, mais aussi ceux touchés par le syndrome d’Asperger et ceux qui ont un trouble envahissant du développement non spécifié.

Le trouble du spectre de l’autisme fait partie de l’ensemble des troubles neurodéveloppementaux décrit dans le DSM-V. Il s’agit d’une condition habituellement présente dans la petite enfance, mais qui peut apparaître de façon plus évidente au moment de l’entrée à l’école. Le terme « trouble du spectre de l’autisme » remplace celui de « troubles envahissants du développement » depuis 2013.

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) se caractérise par des altérations significatives dans deux domaines: déficits persistants au niveau de la communication et de l’interaction sociale et comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. Les symptômes représentent un continuum qui varie de léger à sévère : ils limitent et altèrent le fonctionnement quotidien.

Au Québec, le nombre de diagnostics augmenterait de 25 % annuellement. Cette augmentation s’expliquerait par le fait que les professionnels et les parents reconnaissent mieux les signes du trouble du spectre de l’autisme. Sans qu’on ne sache vraiment pourquoi, ce trouble touche de 4 à 5 fois plus de garçons que de filles.

Bien que tous les enfants qui présentent un TSA soient différents, certains traits particuliers peuvent toutefois être observés chez plusieurs d’entre eux. Comme par exemple;

-Une difficulté à regarder les gens dans les yeux.

-Des rigidités alimentaires (ex. : vouloir toujours boire dans le même verre, ne manger les aliments pilés)

-Une aversion pour certaines textures de vêtements.

-Une hypersensibilité à certains bruits ou, au contraire, l’enfant ne semble dérangé par aucun bruit.

-Une résistance aux contacts physiques (ex. : câlins, caresses).

-Un intérêt pour les jeux répétitifs (ex. : aligner des objets).

-Une tendance à adopter des mouvements inhabituels (ex. : balancement du corps, battements de mains, torsions des doigts).

-Des troubles de sommeil.

 

D’autres manifestations pourraient aussi indiquer la présence d’un trouble du spectre de l’autisme;

-L’enfant ne répond pas quand on l’appelle par son nom.

-Il vit de nombreux moments de frustration au quotidien et la cause de ses colères est difficile à déterminer.

-Il interagit peu avec les autres.

-Il tolère mal les sorties, la nouveauté et le bruit.

Les orthophonistes peuvent offrir une variété d’interventions aux enfants ayant un TSA. Les services les plus reconnus et courants sont les suivants :

- services liés à l’articulation (afin d’aider les enfants à bien prononcer les sons);

 - services liés au langage (afin d’aider les enfants avec la forme et le contenu du langage ou la compréhension (Ex : l’acquisition du vocabulaire et la formulation de phrases complètes);

-  services liés à la communication fonctionnelle (afin d’aider les enfants à acquérir des principes de communication simple de tous les jours);

- services liés à la pragmatique (afin d’aider les enfants avec l’utilisation du langage en lien avec leurs habiletés sociales).

RÉFÉRENCES

Fédération québécoise de l’autisme : http ://www.autisme.qc.ca/

Naître et grandir : Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice, Mars 2015